Comment choisir son vélo de voyage ?

Comment choisir son vélo de voyage ?

Mag et moi avons passé des années à voyager à pied avec nos sacs à dos sur le dos. Puis un jour, nous sous sommes dit qu’on pourrait trouver un autre moyen de voyager pour aller plus loin, plus longtemps et parcourir de plus grande distance de manière la plus écologique possible tant qu’à faire : Révélation le vélo bien sûr !

Mais au fait, tu as une idée de quel vélo on devrait avoir pour voyager ?

On va vous livrer ici le fruit de notre réflexion sur le vélo qui vous permettra à vous aussi de vous inspirer et pourquoi opter pour ce super moyen de transport !

Pour quel usage ?

C’est la première chose qu’il faut se demander. Dans notre cas, nous voulons un vélo que l’on puisse emmener à travers tous nos périples.

Donc polyvalence.

Les critères que nous avons choisis pour notre vélo sont donc :

  • Résistance
  • Durée de vie
  • Facilité de réparation
  • Facilité d’entretien
  • Facilité de trouver des pièces de rechanges partout dans le monde.

Nous allons détailler les différents composants du vélo :

Cadre

Quand on choisit de partir en voyage à vélo, il nous faut une structure qui soit la plus solide possible. Et il se trouve que le solide pour les cadres est en acier.

Mais c’est lourd l’acier, non ?

Effectivement ! Par contre, c’est résistant. En comparaison avec son concurrent l’aluminium qui a tendance à se déformer de par sa tendresse.

Un second argument est la réparation du cadre. L’acier se répare beaucoup plus facilement que l’alu. On est d’accord, il faut y aller pour casser un cadre, mais ça reste possible sur de gros périples.

Roues

Plusieurs choix s’offrent à vous 26″ 27,5″ ou 29″

On a longtemps considéré que les roues 26″ étaient les plus répandues dans le monde. Et donc pour les voyageurs que nous sommes, plus faciles à remplacer en cas de problème. C’est de moins en moins vrai, puisque la plupart des tailles de roue peuvent être trouvées quasiment dans n’importe quel endroit du globe.

Chaque taille de roue a quand même son avantage :

les 26″ sont les plus petites, elles offrent plus de maniabilité et plus proche du sol. Ce qui offre aussi un centre de gravité plus bas pour supporter les charges. On pense notamment aux portes bagages que vous équiperez sans doute.

Les 27,5″ seront les plus polyvalentes.

Les 29″ seront plus adaptées au confort sur route, très roulant au détriment de la maniabilité. Pour les grands gabarits un must.

Ok, et tu parles des roues et des jantes ?

Plus on aura de rayons, et plus la jante sera résistante. Nous nous sommes donc orientés vers une jante à 32 rayons.

Et pour le type de pneu ?

Là on n’a pas hésité une seule seconde. Foncez vers les Marathon plus de Schwalbe. Ce sont les plus reconnus et avec une excellente durabilité.

Transmission

Il y a deux grand types de transmissions qui s’opposent : Rohloff et dérailleurs

Pour faire simple le système Rohloff  présente l’avantage de réduire drastiquement l’entretien surtout si on ajoute un carter de protection. Son efficacité est redoutable et le système très silencieux.

Ok, on part là dessus alors ?

Problème : son prix. En effet, il est beaucoup plus élevé qu’une transmission haut de gamme en dérailleur.

Ha mince… Quelle alternative tu nous proposes alors ?

Les transmissions Shimano Deore sont aussi d’excellente qualité. On privilégiera la gamme XT si on a le budget sinon la gamme SLX dans un soucis de compromis.

Dans les deux cas, aucun problème pour avaler les kilomètres. On devra bien sûr entretenir la transmission Deore un peu plus que sa consœur Rohloff  avec sa chaine, et ses éléments exposés à l’extérieur.

Freins

Pour les freins, deux grandes catégories existent. Les freins V-Brakes contre les freins à disques.

On a aussi la possibilité de choisir entre un système hydraulique contre mécanique.

Le système hydraulique sera très efficace mais beaucoup plus compliqué à entretenir.

Ok, alors on part sur le mécanique ?

Exact ! Et comment choisir entre les deux ?

Le plus classique reste le V-Brake. Un système d’étrier qui va freiner directement sur la jante. Ce qui implique que cela va entrainer une usure plus importante.

Le système à disque s’affranchit de ce problème en contre partie d’un peu plus de complexité. Néanmoins changer un disque reste beaucoup plus simple qu’une jante.

Compris ! freins à disque mécanique.

Guidon

Alors là, c’est sympa. C’est à votre libre choix !

On a testé pour vous deux types de guidon.

Le classique droit vous met en position haute, avec des cornes cela vous permet de mieux gérer les phases de montée. La rigidité de ce genre de guidon permet de bien transmettre l’énergie que vous allez fournir.

Et le second choix ?

Le guidon papillon. L’avantage incontestable, est qu’il permet de prendre plusieurs positions pendant que vous allez rouler. C’est très adapté sur route, pour passer en position plus allongée.

La position de base est également plus basse que le guidon droit classique.

On note aussi une perte de maniabilité due à la forme et à la rigidité.

D’accord, mais alors lequel on choisit ?

Pour avoir tester les deux, nous avons choisi de rester sur le modèle droit, pour ne pas perdre en maniabilité hors route. Mais l’autre choix reste envisageable, en fonction de votre ressenti.

Selle

Alors là nous avons le modèle qu’il vous faut : la Selle SMP Trekking Gel.

Elle fait unanimité, et pour l’avoir sur notre vélo, c’est un régal. Foncer sur ce modèle sans hésitation.

Et pour les femmes ? Est-ce que c’est adapté ?

Bonne question ! Évidemment il faut prendre une selle adaptée pour femme qui sera plus large. Sinon attention les douleurs !!! Il existe un modèle femme de la marque SMP Trekking Gel.

Fourche

Ce qui nous intéresse c’est fourche rigide ou suspendue  ? Au niveau du type de matériaux on reste sur le même état d’esprit que le cadre.

Super, une fourche suspendue ! On va avoir plus de confort non ?

Il n’y pas vraiment d’intérêt selon nous à embarquer une option aussi complexe sur notre vélo. On pense à l’entretien ou au remplacement de cette partie. De plus, le porte bagage standard ne peut pas être fixé dessus donc surcoût. De ce fait, nous avons opté pour une fourche rigide sans trop hésiter.

Notre choix final !

On a finalement opté pour le modèle Ridgeback Expedition 2019 que l’on a commandé chez VéloClic. Une excellente boutique, qui a su nous conseiller pour le choix des tailles de cadre. On vous les conseille !

Les périphériques

Qu’est ce qu’il nous faut de plus pour partir ?

Tout d’abord, nous vous conseillons de vous constituer une trousse de réparation que vous emporterez partout.

  • 1 Multitool type Leatherman Surge (ultra poyvalent)
  • 1 kit clé vélo
  • 1 kit rustine
  • 2 démontes pneus
  • Une clé de XX pour les pédales
  • Une pompe à vélo (attention au type de valve)
  • De Huile  (entretient dérailleur)
  • De la graisse (pièce de jonction)
  • Antivol
  • Chambre à air de rechange
  • Sacoches de transport
    • Les sacoches de transport arrière et avantssont indispensables pour répartir les charges pour vos voyages. Le seul conseil qu’on peut vous donner est de les prendre étanches, peu importe le modèle. Soyez attentifs au volume de contenance, en fonction de vos besoins. Testez les avant sur des voyages de plus en plus longs pour pouvoir choisir. 
  • Béquille
    • On était partis au début sur une béquille centrale, pour supporter plus de charge. Elle sont assez embêtantes à placer, et risquaient de nous gêner au niveau du dérailleur arrière. Nous avons donc changé d’avis pour une latérale renforcée.

Le budget

Mais ça va nous coûter combien cette histoire ?

On ne va pas vous mentir, un achat de ce type c’est un budget qu’on ne fait pas tous les jours. Le vélo avec les accessoires (portes bagages, casque, vêtements cyclistes, autres matériels, etc.) il faut compter 1200 euros/vélo (sachant que nous avons déjà notre matériel de camping pour les treks que nous ré-utiliserons : la tente, les duvets, le matériel de cuisine, etc.).

Donc effectivement c’est un investissement mais ce sont des vélos que nous garderons TRES longtemps. On espère à vie avec ce budget !!! Mais la qualité est là et pour de longues distances il ne faut pas lésiner. Compter le budget pour prendre l’avion, le train ou la voiture pour partir en vacances et vous verrez que votre vélo sera vite rentable 😉

 

Nous mettrons à jour cet article régulièrement, quand nous apporterons des modifications à notre vélo, pour vous tenir au courant !

D’autres articles à venir sur nos périples, petits pour commencer puis un peu plus longs 🙂

Et maintenant place à l’aventure et aux kilomètres ! Et vous, est-ce que cela vous tente cette façon de voyage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.